Le scriptorium est un lieu central dans la vie monastique. Autrefois atelier des moines copistes, il est aujourd'hui, chez les cisterciens et les trappistes ce lieu privilégié, personnel et communautaire, de la rencontre avec Dieu: lectio divina...

Entrer dans l'histoire

Lire la biographie express de frère Christophe.

S'aider des repères chronologiques pour lire le journal en parallèle.

Repérer les « acteurs » de ce cahier.

Inscrire en marge du texte tous les passages bibliques qui surgissent au fil de la lecture.

Repérer ses « résolutions » dans le fil du texte.

8 mai 94 - Noël 94

Un nouvel événement vient bouleverser la communauté chrétienne touchée dans ses membres. Quelle réaction de la part de Christophe ?

Quel engagement prend-il alors concrètement ?

Sur quoi prend-il appui ?

Quels sentiments prédominent ? Quels sont les obstacles rencontrés ?

Quels sont les lieux d'ouverture ?

8 août - Noël 93

Frère Christophe commence ce cahier par une réflexion sur l'acte d'écrire. Quelle est l'intention qui guide son acte d'écriture ? Quelles résonances bibliques ? Quelle fonction a ce cahier ? Un mot le traverse souvent et apparaît comme le fil rouge de ce cahier ? Quel est-il ?

Peu à peu la réflexion fait place à d'autres choses : des mentions du quotidien, des mots-prière, des lectures recopiées, des résolutions intérieures, des événements, les liens avec des textes bibliques... Les lister.

Lire le poème du 23.10.93. Quel est le texte biblique de référence ? Qui parle dans ce poème ? Quel est le mouvement contenu dans ce poème ? On y trouve un synonyme du petit mot central de tout ce cahier. Quel est-il ?

Noël 94 - 25 juillet 95

De nouveaux assassinats....

Quelle posture? Personnelle ? Communautaire ?

Quelle prière ? Quel rapport au temps liturgique ?

Quelle atmosphère se dégage de cette période ?

Quelles thématiques ressortent fortement ?

Le mot grâce apparaît souvent. A quelle-s réalité-s Christophe le réfère-t-il ?

Noël 93 - 6 mai 94

Repérer les diverses allusions à la nuit de Noël 1993.

Comment Christophe évolue-t-il après cette fameuse nuit ? Quels sentiments se sont succédé ? Quels sont les leviers spirituels mis en oeuvre durant les semaines qui ont suivi ? Quels sont les lieux-ressources ?

Une « décision » se forme : quelles en sont les étapes ?

Quel regard sur l'islam ?

jusqu'au 19 mars 96

Quel sentiment se dégage de cette période ? Quelle évolution ? Que se passe-t-il dans la communauté ? Qu'est-ce que Christophe reflète de ses frères et de la vie communautaire ?

La mort de son père a fait vivre à Christophe une nouvelle proximité avec elle. C'est la mort intime.

Comment Christophe en parle-t-il ? Et à quoi se sent-il invité ?

Quel positionnement vis-à-vis de l'islam ?

Enfin

 Relire ensemble la dernière entrée du journal (19.03.96) et la toute première (8.08.93). Partager les impressions... Quelle image de Dieu ? De l'Eglise ? Quelles impulsions spirituelles pour soi ? Pour la communauté ?

PENTECÔTE

Pentecôte... au lendemain de l'Aïd-el-Adhâ, de la « fête du sacrifice », de la « grande fête » (l'Aid-el-Kebir). La Pentecôte aussi, une « grande fête » ! « Alors, qu'est-ce que tu sacrifies, qu'est-ce que tu égorges ? » me demandait un jeune du voisinage. On pourrait être tenté de répondre : j'offre la foule des TÉMOINS qui, depuis cet événement-là que nous célébrons, n'ont cessé de livrer leur vie pour l'annonce de l'Évangile, à l'exemple de leur Maître et Seigneur.
En effet, la Pentecôte n'est-elle pas d'abord la grande fête du TÉMOIGNAGE, c'est-à-dire du « martyre » (en grec), ou encore, de la « shahâda » (en arabe) ? Les apôtres étaient là, cloîtrés dans leur peur, mais fidèles à attendre en prière ce que Jésus avait promis. Et voici que les portes s’ouvrent. Un grand courant d’air dans tout leur être…

…/...

Etre informé-e des nouveautés
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White Twitter Icon
  • White YouTube Icon
  • White Vimeo Icon